2017-01-31

Of hope and cold stars

The moon has her Cheshire cat grin on, and Venus is piercing the night sky just above her. Orion's Belt is clearly visible, and Cassipea's in a strange place in the sky.

I get home and it's windy and the cat's sleeping in the living room. But when she sees me she wants me to sit with her and scratch her belly.

I get invited to a barbecue with my landlord's old buddies from when they were kids. Here I am in Hawaii sitting with four old-time surfers, and I don't really know what they're talking about, but it's wonderful.

I have started counting the time I have left here in weeks. Soon I will be counting in days. The end of an era. I have a lot to go back to. I am leaving a lot behind.

The weather has been chilly. I've been wearing sweaters. This morning I finally caved and wrapped myself in a blanket when I sat down at the computer. Don't get me wrong, I appreciate the difference between this and Montreal winter. But it feels like we've been stuck in June for months and we're deeply yearning for summer.

I went on a long hike throughout the mountains with Kellie, the newly arrived TCP Fellow. We started with tropical forest to Manoa Falls, then climbed through a bamboo forest; walked on the knees of giant banyans; through a forest of big trees; then bushes; then what I called the enchanted forest, with moss and ginger and curtains of vines everywhere. We ended up at Tantalus. We hiked down. And suddenly we were back in the city, walked all the way to Waikiki and ate a huge burger while watching my hula Halau perform.

Walking around with someone new puts a perspective on some things I have started to take for granted. For example, if some passengers missed their stop and don't know how to get to where they're going, the bus driver will get out of the bus to explain and point and every other passenger will try to help.

Or today, I remarked to the driver that his system was announcing the stops too early, and he said don't worry I know where you get off.

When I first got here, my stay in Hawaii was about me, and about taiko, and about exploring Honolulu. But the day Trump was elected, something changed. People were worried. Hawaii has very different demographics than the mainland, and a strong independence movement. People here are incredulous and worried. And worried.

So I participated in the Women's March. Then I joined all the government scientists' rogue Twitter accounts. And then came the ban on refugees and predominantly Muslim countries (and attorneys set up temporary camps at major airports to help them). And there was the shooting in a mosque in Quebec city that left 6 dead (and started a wide movement of support). This country could fall apart; and it could take the world as we know it down with it. I'm not sure it will be enough, but people are rallying and getting together and fighting, throughout the world. This has suddenly made us citizens of the planet. This is beautiful, and gives me hope.

2016-11-16

Aloha

Has it really been that long since I last posted? I guess it has.

Those who are on Instagram and Facebook have followed most of my adventures. Apologies to those who get news through this blog only.

Here it is nearly impossible to measure the passage of time.

The days are growing short (don't laugh, it makes a painful difference, losing an hour!), the weather is cooler and windy (haven't needed a sweater in about 6 months) and there is talk of Christmas.

There are things about living here that we could not guess. Like the time difference means that the Internet goes silent in the evening because everybody else is sleeping (and you wake up to a thousand notifications).

I still think Honolulu can't really be qualified as beautiful. Someone used the word haphazard, and I think it suits it. Haphazard in a cute way, mind you. It has a very present, if laid-back, personality.

I was very enthusiastic about the restaurant scene for a while and then... I never really found a good match for my tastes. I love a good poke bowl, and I'll sorely miss those purple okinawan sweet potatoes when I go home, but I can't name a restaurant that can't be outclassed by most of the ones we have in Montreal. Well except perhaps for the Japanese food.

So what did I do?

I took a very hard hike up the Mau'umae trail. Turned back at about the half way point because it's a hard trail and I had to make my way back still. I may attempt it again when it's not so hot anymore.

I didn't go to the beach since Richard visited in August. I hope I can do that at Thanksgiving. It's not because I didn't want to go, it's because there were too many other things happening.

I attended a wonderful concert at Waikiki Shell. I had fourth-row seats in the special reserved section in front (no clue how I ended up there - my theory is that they released reserved tickets close to the concert date and I happened to buy mine just at the right moment). I was CLOSE. The evening started with Blayne Asing (Na Hoku Hoku Awards most promising Hawaiian artist this year), then Makaha Sons, Na Leo Pilimehana, Amy Hanaialii, Weldon Kekauoha and Robert Cazimero. Many songs accompanied by wonderful hula dancers (including Amy's 10 year old daughter). Many songs dedicated to Ernie and Guy Cruz who had died the previous week (Blayne left a verse empty where Ernie would have sung; Amy dedicated a let's go get'em song "At last my love has come along"; every artist had a word for the Cruz Ohana). Robert Cazimero got all activist, digging deep the native Hawaiian fiber, talking about how native Hawaiians should be proud to have regained their language and to have such a rich and vibrant culture.

At my birthday, the whole little family here at the house took me out - takeout food that we ate at the Beer Lab with a tasting flight. Best birthday in a long time.

I attended a women's rodeo at Kualoa Ranch.

I went to many crafts fairs.

I ran after a lot of buses. Missed a bunch. Waited a lot, caught a lot of them by chance.

I picked coffee berries at a coffee research center and processed it (didn't get past the drying stage, though).

I started Hula lessons with Ka Hale I O Kahala Halau Hula.

I played a lot of taiko, and did many shows, most of them weddings or corporate events.

I spent a lot of time with the cat.

Croix has started collecting unwashed glasses again in the kitchen sink (it's okay, I keep one in my room). RB and Amy have been travelling, so the house is really quiet.

Then there was the election, and even if Hawaii voted blue, it's like everything changed after that moment. Here we're in a nice little bubble, for now (demographics don't fit the rest of the US... too many immigrants, too many Natives and Asians). But it's like everyone is just a little bit discouraged, now.

This is where the spirit of Aloha is most needed.

Aloha, everyone.
Est-ce que ça fait vraiment aussi longtemps depuis mon dernier billet? J'imagine que oui.

Ceux qui sont sur Instagram et Facebook ont suivi la plupart de mes aventures. Désolée pour ceux qui ne reçoivent des nouvelles qu'à travers ce blogue.

Ici, il est presque impossible de mesurer le passage du temps.

Les jours raccourcissent (ne riez pas, ça fait une grosse différence, perdre une heure!), il fait plus frais et il vente (je n'ai pas eu besoin de gilet depuis environ 6 mois) et on commence à voir des trucs de Noël.

Il y a des aspects de la vie ici qu'on ne pourrait pas deviner. Par exemple, à cause des fuseaux horaires, l'Internet tombe au point mort en soirée parce que le reste du monde dort (mais on se réveille avec des centaines de notifications).

Je crois toujours qu'on ne peut pas vraiment dire que Honolulu est une belle ville. Quelqu'un a dit qu'elle est construite au petit bonheur et je crois que c'est exactement ça. D'une façon mignonne, remarquez. Elle a une personnalité très présente, même si elle est plutôt relaxe.

J'étais très enthousiaste à propos des restaurants locaux pendant un bout de temps, et puis... je n'ai jamais trouvé le match parfait pour mes goûts. J'adore un bon bol de poke, et je vais m'ennuyer beaucoup de ces patates douces violettes d'Okinawa, mais je ne peux pas nommer un seul restaurant qui ne serait pas déclassé par ceux qu'on a à Montréal. Bien... sauf peut-être dans le domaine de la bouffe japonaise.

Alors, qu'est-ce que j'ai fait?

J'ai fait une randonnée très difficile sur le sentier Mau'umae. J'ai rebroussé chemin à environ la moitié parce que c'était difficile et il fallait que j'en ressorte. Je vais peut-être réessayer quand il fera moins chaud.

Je ne suis pas allée à la plage depuis que Richard m'a visitée en août. J'espère pouvoir y aller à l'Action de Grâce. Ce n'est pas faute d'avoir voulu y aller, il y avait simplement trop d'autres choses à faire.

J'ai assisté à un concert merveilleux au Waikiki Shell. J'étais assise dans la quatrième rangée, dans la section spéciale réservée en avant (je ne sais pas du tout comment je m'y suis ramassée, je soupçonne qu'ils ont peut-être remis en vente des billets réservés quelques jours avant le concert et j'ai magasiné juste au bon moment). J'étais PROCHE. La soirée a commencé avec Blayne Asing (qui a gagné le prix de l'artiste le plus prometteur cette année aux Na Hoku Hoku Awards), puis Makaha Sons, Na Leo Pilimehana, Amy Hanailii, Weldon Kekauoha et Robert Cazimero. Beaucoup de chansons étaient accompagnées par de merveilleuses danseuses de hula (notamment la fille de 10 ans d'Amy). Beaucoup de chansons dédiées à Ernie et Guy Cruz qui étaient décédés la semaine précédente (Blayne a laissé un couplet vide où Ernie devait chanter; Amy a dédié la chansons "At last my love has come along" et tous les artistes ont dit un bon mot pour la famille Cruz. Robert Cazimero a joué à l'activiste, faisant vibrer la fibre Hawaïenne, parlant de la fierté que doivent avoir les Hawaïens d'avoir sauvé leur langue et d'avoir une culture aussi riche.

À mon anniversaire, toute la petite famille ici à la maison m'a sortie pour l'occasion. Nous avons acheté de la nourriture pour emporter que nous avons mangée au Beer Lab avec une dégustation des bières en fût. Ça a été mon meilleur anniversaire depuis quelques années.

J'ai assisté à un rodéo de femmes à Kualoa Ranch.

Je suis allée à beaucoup de foires artisanales.

J'ai couru pour attraper beaucoup d'autobus. J'en ai manqué pas mal. J'ai beaucoup attendu, j'en ai attrapé beaucoup par miracle. 

J'ai récolté des baies de café à un centre de recherche et je les ai transformées (pas plus loin que l'étape du séchage, par contre).

J'ai commencé des cours de hula à Ka Hale I O Kahala Halau Hula.

J'ai joué beaucoup de taiko, et j'ai fait beaucoup de spectacles, surtout des mariages et des événements corporatifs.

J'ai passé beaucoup de temps avec le chat.

Croix à recommencé à collectionner les verres non lavés dans le lavabo (c'est pas grave, j'en garde un dans ma chambre). RB et Amy voyagent beaucoup, alors la maison est vraiment tranquille.

Et puis il y a eu l'élection, et même si Hawaï a voté bleu, tout a changé à partir de ce moment. Ici, on est dans une belle petite bulle, pour le moment (la démographie est différente du reste des États-Unis... trop d'immigrants, trop d'autochtones et d'asiatiques). Malgré tout, tout le monde est un petit peu découragé, maintenant.

C'est le moment où on a le plus besoin de l'esprit d'Aloha.

Aloha, tout le monde..

2016-08-27

Le chant du grillon

Il m'est arrivé une petite aventure.

Hier soir, en arrivant du taiko, alors que j'étais en train de lire mes courriels bien tranquillement.... 

CRIIIIIIiiiiiiii, CRIIIIIIiiiiiiiii, CRIIIIIIiiiiiiiii

Oui, un grillon! Et il me semble qu'il est proche, proche, proche... en fait... si j'arrête de bouger....

CRIIIIiiiiiiii

Je pense que ça vient de ma table de chevet! (C'est un module de trois tiroirs superposés.) 

J'enlève tout ce qui est autour, je décolle le meuble du mur... tout à coup qu'il serait en dessous et pas dedans... j'attends....

CRIIii, CRII, CR....

Ben oui, il est vraiment dedeans! Je suis chanceuse!

Alors je saisis le meuble et je le sors rapidement sur le balcon. Je vide le tiroir du haut, puis celui du milieu. Je secoue bien tous les morceaux. Je vais les porter à l'intérieur. Je sors le tiroir du bas, où je garde mes chaussures, et je le dépose sur le banc pendant que je secoue la structure du meuble, puis que je vais la porter à l'intérieur elle aussi, une fois bien dé-grillonisée. Il ne reste que mon bac de chaussures. Je n'ai rien trouvé, mais je ne m'attendais pas vraiment à trouver quelque chose. Je croyais plutôt que le grillon se sauverait avant que je puisse le voir.

Et quand je retourne à l'extérieur...

« Ah ben te voilà toi! » V'là-ti pas monsieur pas peureux qui me salue de ses longues antennes, fièrement perché sur le bout de ma chaussure!

Il est maintenant dans le jardin :-) Et moi j'ai pu dormir tranquille!


2016-04-20

A Mini Vacation - Des mini vacances

I decided to take a couple of days off to do things I'd been wanting to do for a while.

One of them was a trip to the North Shore to buy a ukulele.

No, I don't play -- yet. But for the last 10 years, I've been promising myself that if I ever went back to Hawaii, I'd bring one back as a souvenir. I didn't want to splurge for an expensive instrument, but I knew I could do better than the cheap ones they sell at the ABC stores. I tried once at a store in Waikiki, but the person who was there that day didn't seem like he wanted to make a sale.

There is one bigger store specialized in ukuleles on the island. It's called Ukulele Site - Hawaiian Music Supply and it's in Haleiwa on the North Shore.

So I got up early and hopped on the bus. The one advantage to travelling at rush hour was that it gave me the opportunity to observe men wearing Hawaiian shirts to work. Most were wearing the more traditional type that doesn't open all the way to the bottom (a bit like a polo shirt, but the slit is longer). I was wondering if they tucked them in their waistbands... it seems to be about half and half. Tucked in looks a bit more formal, out a bit more casual.

So now you know!

After about 2 hours (most of it spent getting out Honolulu immediate area), I finally got to Haleiwa!

I first made my way to the Ukulele store. Turns out it openened only half an hour later. Oops.
J'ai décidé de prendre quelques jours de congé pour faire des choses que je voulais faire depuis un bout de temps.

L'une d'entre elles était de me rendre sur la côte Nord pour acheter un ukulele.

Non, je n'en joue pas encore. Mais ça fait dix ans que je me promets d'en acheter un si jamais je retourne à Hawaï. Je ne voulais pas dépenser pour un instrument cher, mais je savais que je pouvais avoir mieux que les modèles bas de gamme des ABC stores. J'ai essayé d'en acheter un à une boutique de Waikiki, mais le vendeur qui était présent cette journée-là ne semblait pas intéressé à faire une vente.

Il y a un plus gros magasin spécialisé dans les ukulele sur l'île. Il s'appelle Ukulele Site - Hawaiian Music Supply et il est à Haleiwa sur la côte Nord.

Alors je me suis levée tôt et j'ai sauté dans l'autobus. Le seul avantage de voyager à l'heure de pointe est que j'ai pu observer comment les hommes portent la chemise hawaïenne pour aller travailler. La plupart portaient la chemise plus traditionnelle qui n'est pas ouverte jusqu'en bas (c'est un peu comme un polo, mais avec une fente plus longue). Je me demandais s'ils la rentraient dans leur ceinture ou s'ils la portaient dehors... ça semble être pas mal moitié moitié. Rentré fait un peu plus formel, sorti un peu mois.

Alors maintenant vous savez!

Après deux heures de route (la majorité passée à sortir de la région d'Honolulu), je suis finalement arrivée à Haleiwa!

Je me suis tout de suite rendue au magasin de Ukulele. Oups, ça n'ouvrait pas avant une demi-heure...
I backtracked a bit and went to Aloha Wow Wow Hawaiian Lemonade. I'd had their lemonade before at a stand at the Ukulele Picnic, but never gone to one of their actual stores. They serve lemonade (traditional and flavoured), kombucha, açai bowls and smoothies. I had a Cacao Lani (almond milk, coconut butter, cacao, maca, apple banana, dates and vanilla). I'm still thinking about it. It was that good! It was also very filling, and a perfect timing to make me wait for a late lunch.Je suis donc retournée un peu sur mes pas jusqu'à Aloha Wow Wow Hawaiian Lemonade. J'avais déjà goûté à leur limonade à un kiosque au Ukulele Picnic, mais je ne m'étais jamais rendue dans un des magasins. Ils servent de la limonade (traditionnelle et assaisonnée), du kombucha, des bols d'açai et des smoothies. J'ai bu un Cacao Lani (lait d'amande, beurre de noix de coco, cacao, maca, bananes pommes, dattes et vanille). J'y pense encore, c'était tellement bon! C'était aussi bourratif, et parfait pour me faire patienter jusqu'à un lunch tardif.
Then I went back to the ukulele store. Instruments below $100, they had either Kala or Fender, but the Kalas seem to be better rated in general. There were three to choose from, the cheaper one turned out to be the prettier one (there was one which had a longer neck, and the other one I didn't like the finish). I also got a beginner's book. But hopefully I can go to one of the Montreal Ukulele Club meetings when I get back home.

The North Shore is also know for its shrimp trucks. That's where I had lunch. Not at the ones on the picture below, but one a little further along the street.
Je suis ensuite retournée au magasin de ukulele. En bas de 100$, ils avaient deux marques: Kala et Fender. Les Kala semblent mieux cotés en général. Ils en avaient trois, et c'est finalement le moins cher qui était le plus joli (il y en avait un avec un manche plus long, et un autre dont je n'aimais pas la couleur). J'ai aussi acheté un livre de débutant. Mais j'espère pouvoir aller à une soirée du club d'ukulele de Montréal à mon retour!

La côte Nord est aussi connue pour ses camions de crevettes. C'est là où j'ai dîné. Pas à ceux dans la photo immédiatement ci-dessous, mais à un autre un peu plus loin sur la rue.


Haleiwa is also a good place to shop for souvenirs. There's the usual cheap trinkets, but there's also a lot of stores that sell locally-made, or at least locally-designed clothes, home decorations and other similar items. Lots of art galleries too. Waikiki is always the same thing, and Aloha Stadium isn't much better. For the first time I actually saw interesting and different things for sale than what I'd seen everywhere until now.

There's also surfing to be done in Haleiwa.
Haleiwa est aussi un très bon endroit pour magasiner des souvenirs. Il y a tous les trucs bon marché habituels, bien sûr, mais aussi beaucoup de magasins qui vendent des objets faits, ou du moins conçus, localement, surtout des vêtements, de la décoration d'intérieur et d'autres articles du même genre. Aussi beaucoup de galeries d'art. À Waikiki, on voit toujours les même choses, et ce n'est pas vraiment mieux au stade Aloha. Pour la première fois j'ai vu des choses intéressantes et vraiment différentes de ce que j'ai pu voir ailleurs.

Il y a aussi du surf à Haleiwa.


Then I took the bus back to Honolulu.

You know you're in Hawaii when your neighbor puts that on the seat...
Puis, j'ai repris l'autobus vers Honolulu!

On sait qu'on est à Hawaï quand notre voisin dépose ça sur le siège...
I got off the bus in Honolulu just in time for dinner. Every Thursday, Makers and Tasters organizes a Food Truck gathering. This one was on the breakfast theme. Don't get too excited. It was only about 10 trucks, and to go with the theme, all they have to do is add one special dish that fits the theme to their regular menu.

I had a poke boat from Flyin' Ahi. It was good, but I'm still waiting for the poke bowl that will beat the one I had at Sammy's Aloha in San Francisco.
Je suis descendue de l'autobus à Honolulu juste à temps pour le souper. Chaque jeudi, l'organisation Makers and Tasters organise un rassemblement de camions de bouffe de rue. Celui de cette semaine était sur le thème du déjeuner. Ne vous énervez pas, il y avait seulement une dizaine de camions, et tout ce qu'ils ont à faire pour respecter le thème, c'est d'ajouter un article spécial à leur menu régulier.

J'ai mangé un bol de poke de Flyin' Ahi. C'était bien, mais j'attends encore celui qui battra ce que j'ai mangé à Sammy's Aloha à San Francisco.


I ended the evening at Arnold's, a small bar on a side street in Waikiki. ($6 Mai Tais are unheard of in Waikiki!)

There was a surf competition on TV, and live entertainment. Teri Garrison plays a pretty good blues!
J'ai terminé la soirée à Arnold's, un petit bar sur une rue secondaire à Waikiki. (Des mai tai à 6$, ça n'existe pas à Waikiki!)

Il y avait une compétition de surf à la télé et de la musique live. Teri Garrison joue du bon blues!


On the second day of my mini vacation, I decided to go snorkeling.

Now, you have to understand that I'm pretty much always on my own and that I don't own a car. In order to go swimming, I have to either risk leaving all my stuff on the beach, or carry it with me into the ocean. There are lockers at Hanauma Bay, but that's pretty much the only place you'll find some.

So I bought a waterproof bag for my phone, bus pass and money, brought an old towel, boring clothes and a disposable water bottle, and left almost everything else at home.

Hanauma Bay is a nature preserve. It's also the most popular snorkel spot on O'ahu and the most visited in Hawaii. Before being allowed in, we have to watch a short movie about preservation and what we shouldn't do in the water, for example, stand only in the sandy areas and not on rocks, use waterproof sunscreen, don't feed the fish, don't kick up sand with your fins. Of course I saw people doing all of the above (except feeding the fish, although I'm sure that happens too).

It's magnificent. Of course, being so busy, one has to be very careful navigating around those who are not watching where they are going and who've never used snorkel gear before, and who are uncomfortable in water. The bottom is pretty bare, either because it's too busy or because it's been damaged in the past, I don't know. The rock forms plateaus that are just below the water line so we can float right above them, just an arm's length away. By floating gently above the rocks, you can see the tiny shy fish that hide in the holes when there's too much movement.

That's the trick, one has to leave the sandy strips. There's much more to see in the rocky areas, further away from the shore, close to where the waves break and on either end of the bay.

There's a wide variety of fish. The first one I saw when I'd just gotten in was a snowflake eel. Then I saw a tiny spotted boxfish, followed by a lone humu (clown trigger). Then angels, hawkfish, moorish idols, wrasses, huge parrotfish, every other fish on the ID charts, and, finally, just as I was ready to leave, one lone yellow tang. They're used to people and most of them are NOT shy (so much that some made me nervous - NO, I am NOT edible, you freaky tiny thing!).

The water is very warm. For me, the girl who always gets cold, that means I was able to spend a total of 1.5h in the water, with a break in the middle. The day was windy so I expect I may even had been able to stay longer if it had been quieter.

All in all, I had a wonderful swim with the fish. It's not as good as our spot near Kona, but it's still pretty amazing!

By the way... no filter on the images. The water really is that color.
Le deuxième jour de mes mini vacances, j'ai décidé d'aller faire du snorkel.

Vous devez d'abord comprendre que je suis presque toujours toute seule et que je n'ai pas de voiture. Pour aller nager, je dois soit prendre le risque de laisser toutes mes choses sur la plage, ou soit les transporter avec moi dans l'eau. Il y a des casiers à Hanauma Bay, mais c'est pas mal le seul endroit où on en trouve.

Alors je me suis acheté un sac imperméable pour mon téléphone, ma passe d'autobus et mon argent. J'ai apporté une vieille serviette, des vêtements ordinaires et une bouteille d'eau jetable, et j'ai laissé presque tout le reste à la maison.

Hanauma Bay est une réserve naturelle. C'est aussi l'endroit le plus populaire pour faire du snorkel à O'ahu, et le plus visité à Hawaï. Avant de pouvoir entrer, on doit regarder un court film sur la préservation et ce qu'il ne faut pas faire dans l'eau. Par exemple, se tenir debout seulement dans le sable et pas sur la roche, utiliser un écran solaire imperméable, ne pas nourrir les poissons, ne pas remuer le sable avec les palmes. Bien sûr, j'ai vu des gens faire tout ça (sauf nourrir les poissons, bien que je suis certaine que ça se produit aussi).

C'est magnifique. Bien sûr, comme c'est très achalandé, il faut faire  attention pour éviter les nageurs qui ne regardent pas autour d'eux, ceux qui n'ont jamais fait de snorkel et ceux qui ne sont pas à l'aise dans l'eau. Le fond est plutôt dénudé, je ne sais pas si c'est à cause de l'achalandage ou parce qu'il a été endommagé par le passé. Les rochers forment des plateaux juste sous la surface de l'eau, alors on peut se laisser flotter à un demi-mètre au-dessus des rochers. En se laissant flotter comme ça, on peut voir les petits poissons furtifs qui se cachent dans les interstices aussitôt qu'il y a trop de mouvement.

C'est le truc. Il faut s'éloigner des zones sablonneuses. Il y a beaucoup plus à voir dans les zones rocheuses, plus loin de la plage, près d'où les vagues se brisent et aux extrémités de la baie.

Il y a une grande diversité de poissons. Le premier que j'ai vu est une anguille, puis un petit poisson-coffre, suivi d'un humu solitaire (baliste clown). Puis, pardonnez mon anglais parce que je n'ai plus le temps de les chercher un par un, des anges, hawkfish, idoles mauresques, wrasses, d'immenses parrotfish et tous les autres poissons sur les tableaux d'identification. Et puis, finalement, juste comme j'allais partir, un seul chirurgien jaune. Ils sont habitués aux humains et la plupart ne sont PAS timides (tellement que certains me rendaient nerveuse - NON, je ne suis PAS comestible, petite chose effrontée!)

L'eau est très chaude. Pour moi la fille qui a toujours froid, ça veut dire que j'ai pu passer un total d'une heure et demie dans l'eau, avec une pause au milieu. Il ventait pas mal alors peut-être que j'aurais pu rester encore plus longtemps si ça avait été plus calme.

En fin de compte, j'ai eu une très belle expérience avec les poissons. Ce n'est pas aussi bien que l'endroit où on allait près de Kona, mais c'est quand même épatant!

En passant... il n'y a aucun filtre sur les images. L'eau est réellement de cette couleur.



Then I made my way to the Koko Head Marina and the Kona Brewing Company, where I had a fresh ahi salade for lunch and... no, not a beer. I was so thirsty I just ordered ice tea. And ice tea here in Hawaii is unsweetened, and often comes with free refills. Ensuite je me suis rendue à la marina de Koko Head et à la Kona Brewing Company, où j'ai mangé une salade d'ahi (thon) frais et... non, pas une bière, mais un grand thé glacé! J'avais tellement soif! Et le thé glacé ici à Hawaï est toujours non sucré, et souvent à volonté. 


On my way back, I stopped at Uncle Clay's House of Pure Aloha for shave ice. This was green tea shave ice with vanilla ice cream, azuki and mochi. Frankly, I think the ice cream is too much (I do like a bit of condensed milk on my shave ice though). Still, very good, and satisfying after a couple of hours in the sun!Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée à Uncle Clay's House of Pure Aloha pour un shave ice. Celle-ci était une glace au thé vert avec de la crème glacée à la vanille, des fèves azuki et des mochi. Personnellement, je pense que la crème glacée est de trop (bien que j'aime un peu de lait condensé sur ma glace). Quand même, c'était très bon et satisfaisant après les heures passées au soleil!
I finished the day by going to a Los Lobos concert. The venue was the same reception hall at the Japanese Center where we played a few weeks ago. It was strange to see that kind of show in what amounts to a hotel reception hall. They almost managed to get them to turn off the house lights!J'ai fini la journée en allant voir un concert de Los Lobos. Il avait lieu dans la même salle de réception du Centre japonais où nous avons joué il y a quelques semaines. C'était étrange de voir un spectacle dans ce genre dans ce qui se résume à une salle de réception d'hôtel. Ils ont presque réussi à les convaincre d'éteindre les lumières dans la salle!
I had a lazy Saturday. I was on the computer for a long time, trying to get schedules and stuff organized, and catching up on Thursday and Friday news and messages. I did go to the market in the morning as usual and I had lunch at Kaimuki Superette, a local restaurant, I guess we could call a craft restaurant. I was going specifically to get the antipasti sampler. Isn't it beautiful?J'ai eu un samedi paresseux. J'ai passé beaucoup de temps sur l'ordinateur à essayer d'organiser mes horaires, et à rattraper les nouvelles et messages manqués jeudi et vendredi. Je suis allée au marché le matin comme d'habitude, et j'ai dîné au Kaimuki Superette, un restaurant local, j'imagine qu'on pourrait dire un restaurant artisanal. J'y allais spécifiquement pour le plateau d'antipasti. C'est beau n'est-ce pas?
On Sunday, I woke up to the sound of rain falling. I got up before my alarm and could hear the shower running upstairs, reverberating between the houses. The cat was calling me outside, weaving around my ankles, while coffee was brewing. This is the best moment of the day.

At the Taiko Center, everyone happened to be out of town on the same weekend. So they asked me to teach the kids classes on Sunday. That means one hour-long class for kids and parents, then a 45 min class for 3-4 year olds and parents, then a 30 min class for 2-3 year olds and their parents. Even if I've been attending the classes for a few weeks, it's still a big challenge running them myself. Plus I'm used to teaching adults, not kids. Thank you to all the parents for having my back (they know most of the songs better than me and could run the class if they wanted!). I think I did okay. I'm glad Manman is back next Sunday!

After all that excitement of the past few days, when I saw that it was still raining after the last class, I decided to head straight home. I sat on the porch watching the rain with the cat pressing her head into my side, scratching her neck. Nothing is better than cat cuddles.
Le dimanche, je me suis réveillée au son de la pluie qui tombait. Je me suis levée avant mon alarme et j'entendais la douche couler en haut, le son se réverbérait entre les maisons. Le chat m'appelait dehors, se frottait contre mes chevilles, pendant que le café chauffait. C'est le meilleur moment de la journée.

Au Centre de taiko, tout le monde était parti la même fin de semaine. Alors ils m'ont demandé de diriger les cours des enfants du dimanche. Ça veut dire un cours d'une heure pour les enfants et leurs parents, puis un cours de 45 minutes pour les 3-4 ans, puis un cours d'une demi-heure pour les 2-3 ans. Même si j'assiste aux cours depuis quelques semaines, c'est quand même un grand défi de les diriger moi-même, surtout que je suis habituée d'enseigner aux adultes, pas aux enfants. Merci aux parents pour m'avoir appuyée (ils savent la plupart des chansons mieux que moi et pourraient diriger le cours sans problème!). Je pense que je ne m'en suis pas trop mal tirée. Je suis très heureuse que Manman soit de retour dimanche prochain!

Après toutes les activités des quelques derniers jours, quand j'ai vu qu'il pleuvait encore après le dernier cours, j'ai décidé de retourner directement à la maison. Je me suis assise sur le balcon et j'ai regardé la pluie tomber, avec le chat qui s'appuyait la tête contre mes côtes pendant que je lui grattais le cou. Il n'y a pas grand-chose qui égale les câlins félins.


2016-04-11

The Rough Riders and various tidbits - Les Rough Riders et variétés

On Friday last week, I made my way to the Blue Note club for The Rough Riders. This trio is composed of Henry Kapono, John Cruz and Brother Noland. All three have long solo and group careers under their belt and it shows. It was an excellent set! They played repertoire ranging from traditional Hawaiian to Rock'n Roll, with some bluesy and countryish pieces thrown in. Most were their own compositions.

I sat at the bar, in the back of the club. It's actually a dinner show club, so they serve food as well. You have to buy a ticket to get in (around $20 for the cheapest seats) and you are required to order at least $10 worth during the set. The cheapest menu items are $9 (forcing you to oder two, of course), and a burger with fries and salad is a whole $30. I ordered a $14 mojito. I can say that at least they didn't skip on alcohol. It was a strong, if a little small, mojito and it lasted me through the whole show.

Then I wandered around waikiki a bit and explored the upper levels of the Royal Hawaiian shopping center. It seems that the better restaurants are up on the upper levels. I had seen posts about a Thai restaurant that just opened and that seemed good. And indeed the food was good, if a little overpriced for what it was (well, it is Waikiki after all - and you have to pay for the decor - votives hanging over a pool of water with floating candles... and fresh flowers and golden cutlery). Then I got a sample of Uncle Tetsu's cheesecake. It's good, but I'm still wondering what the hype is all about.

As I was walking around, I realized they were streaming the Merrie Monarch festival throughout the Center. That event is on my wish list for a coming year. For this year it was too complicated to organize (and tickets are sold out in the Fall anyway), but I will go, one of those days.

On Saturday morning, I rushed to the Farmers Market, then made my way to Washington Middle School where we usually practice taiko for their Fun Day event. We were performing with the youth group. This time, I played two pieces (of a total of three I've performed on stage). There were not many spectators - we played as the opening act at 10am and most kids were busy in the games stands. They gave us food after the show (hot dogs, homemade baked goods, chips, soft drinks and fresh fruit). I stuck around for a while after we were done to listen to the music a little bit. There was a singer called Summer who sang Hawaiian songs, and one of the organizers of the event danced hula with her. After that was the band Imua. I didn't stay too long because I wanted to do other things! I actually ended up going to Walmart and Don Quijote, then to Ala Moana, and then home, so it wasn't very exciting.

I had planned on spending a quiet evening at home, but then Chizuko invited me to a movie called Tenshin. It was an interesting story about Tenshin and a few other artists who revived Japanese art during a period of intense westernization. The plot has a couple of holes and is a little bit hard to follow (we both got confused), but it was still captivating.

On Sunday, after a day of taiko, I came home and took a walk around the neighborhood, which is where most of the recent pictures you can see at the right of my blog (on my Instagram feed) came from.

I've talked about Honolulu being disorganized several times. As a pedestrian, there are things we notice. Some streets have sidewalks that end suddenly in somebody's landscaping. Some will have sidewalks that stop, skip a house, and pick up at the next one. There are pedestrian crossings everywhere when you don't want to cross, but when you do want to get to the other side, there are no more crossings. There's push-to-cross buttons at all major intersections. But there seems to be little correlation between the existence of a sidewalk, the width of the street (or the number of lanes) and the existence of a pedestrian crossing. I've had to cross 3-lane boulevards with only white stripes painted on the ground (thankfully people actually stop for pedestrians here); but I've also pressed the button and waited for the cross signal in completely empty streets, even during traffic hour. Eh, it's all part of the charm ;-)

On Wednesday evening, I decided to try a local restaurant called TOWN. I had a potato and chorizo soup (it was chilly, humid and very windy outside), seared ahi as a main dish and caramel gelato for dessert. For those who know Le Chien Fumant, it's pretty similar. I love the words written on the check:
local first,
organic whenever possible,
with Aloha always.
Yep, that's what food should be about.

Talking of food, going the farmer's market is amazing. It's a real privilege to be able to grow food all year round. The local farmers aren't organic certified, but they don't spray unless they have to. I believe it, because I always find something in the kale I get from Ho Farms (the record so far is one slug, two tiny spiders and one moth, all from the same bunch of kale). It's a real pleasure to make food with fresh local ingredients. There are so many months of dreary produce in Quebec. This is probably what I'm going to miss most when I'm back.

So every Saturday, when I come back from the market, I make myself something with the fresh supplies I just got. This week, this is what I ate for brunch:
- Shredded green papaya (bought pre-shredded), to which I added soy sauce, vinegar, honey and hot sauce.
- Jicama and cucumber salad, with red green onions and baby celery (all local), with mayo, mustard and paprika.
- Cooked lettuce (it was getting old so I sautéed it in butter) and pulled pork (that I'd made last week), topped with two fried eggs fresh from Ho Farms and fresh salsa from the market.
- Hawaii-grown grapefruit sprinkled with a little bit of sugar and broiled.
- Lemon-coconut muffin I baked yesterday.
- Maui coffee and coconut milk
I made more food because I had time and I felt like cooking, and I like having leftovers for the rest of the week. Now I have to eat it all before my housemates complain that I'm overtaking the fridge!

On Saturday, TCP had two shows. One was at Hale Koa, the military hotel in Waikiki, and the other around Pearl City. Both were for gatherings organized for someone's birthday. I played two pieces this time. They did the lion dance and I was the girl giving it the clementine; I chickened out on being the Lion's guide in the crowd - I'll do it next time when I understand the process better. I'm getting better at managing equipment and more confident with the pieces. I'm still bad with transitions. I'll get there. We just don't practice that and I haven't done enough shows yet. After the last show, they gave us food - typical Hawaiian food: kalua pork, rice, lomilomi, poke, poi, and also some green leaf stew (I don't know what that was), another stew with potato-like pieces and meat, glass noodles, and crab legs. Then I drove the econoline back to the dealership with Chizuko. It was a long day and I was happy I had food ready to eat when I finally arrived home!

Sunday, after taiko, I walked towards Waikiki to watch the sunset. Around the marina, I looked into the water and saw some tropical fish. A huge puffer fish swam by. It was drizzling and there were wide ribbons of rain in the sky over the sea. The sky behind the setting sun was blue-green. The tide was high and walking towards Diamond Head, there were places where the water was so high around the passage ways that we had to time ourselves and run between the waves.

It's funny how living without a car changes the way I perceive time and distance. I'm always amazed that I can look at something that seems really far away and find myself there half an hour later. Walking feels slow but just a little persisistance, and it covers great distances. Now if there are no practical buses coming back from Waikiki, I'll walk for an hour and think nothing of it. Yesterday I walked to Foodland, half an hour away. Granted, I didn't buy beer or wine because I didn't want to carry it home, but I didn't even ask myself if I was going to take the bus. It was a nice evening stroll after sitting at the computer all day.

It's also nice to be in a place where most people will actually look at you when they talk to you. Even bus drivers, cashiers at the grocery store and servers at restaurant. I always feel like they genuinely care that they're serving another human being. When I walk to the market, everybody says hello when we meet in the street. This morning the bus driver thanked me for walking 5 meters to his bus.

I've also noticed, here, that the tendency for people is to apologize first. If you almost bump into them because you haven't checked properly before going around the corner with your grocery cart, they'll apologize (no no, it's my fault, *I*'m sorry!). If you bump into them while walking around, they'll apologize (no really, it's *my* fault!). I had someone apologize to me today because she was in the bathroom with her son and it took a while, and I was waiting for my turn. It ends up making everyone happy. Croix says it's because Hawaiians are non confrontational and would rather avoid any kind of trouble. I prefer to think that's what people mean when they talk about the spirit of Aloha. 
Vendredi la semaine dernière, je suis allée au club Blue Note pour le spectace des Rough Riders, un trio composé de Henry Kapono, John Cruz et Brother Nolad. Tous les trois ont visiblement une très longue carrière solo et de groupe derrière eux. C'était un excellent spectacle! Ils ont joué des pièces du registre Hawaïen traditionnel, vers le rock'n roll, avec un peu de blues et de country. La plupart étaient leurs propres compositions.

Je me suis assise au bar, à l'arrière du club. C'est en fait un resto-bar, alors ils servent aussi de la nourriture. Il faut acheter un billet pour entrer (une vingtaine de dollars pour les sièges les moins chers) et il faut aussi commander pour au moins 10$ pendant le spectacle. Les articles les moins chers sur le menu sont évidemment à 9$ (pour nous forcer à en commander deux), et un burger avec des frites et une salade coût un gros 30$. J'ai commandé un mojito à 14$. Je peux au moins dire qu'ils n'ont pas lésiné sur l'alcool. C'était un mojito un peu petit, mais assez fort, et il a duré tout le spectacle.

Ensuite, je me suis promenée dans Waikiki un peu. J'ai exploré les niveaux supérieurs du centre commercial du Royal Hawaiian. Les meilleurs restaurants semblent être installés aux niveaux supérieurs. J'avais vu sur Facebook des annonces d'un restaurant thaïlandais qui venait d'ouvrir et ça semblait intéressant. Et oui, la nourriture était bonne, même si elle était un peu chère pour ce que c'était (bah, c'est Waikiki après tout - et il faut payer pour le décor - bougies accrochées au-dessus d'un bassin d'eau sur lequel flottent des lampions... et des fleurs fraîches et de la coutellerie dorée). Puis j'ai eu un échantillon de gâteau au fromage de Uncle Tetsu. C'était bon, mais je me demande encore pourquoi les gens se les arrachent autant.

En me promenant dans Waikiki, je me suis rendue compte qu'ils diffusaient le festival Merrie Monarch en direct un peu partout. C'est sur ma liste de choses à faire dans les prochaines années. Pour cette année, c'était trop compliqué à organiser (et les billets sont vendus depuis l'automne de toute façon), mais je vais y aller un de ces jours.

Le samedi matin, je me suis dépêchée d'aller au marché, puis je me suis rendue au Washington Middle School, où nous pratiquons habituellement le taiko, pour leur Fun Day. Nous avons joué avec le groupe de jeunes. Cette fois-ci, j'ai joué deux pièces (sur un total de trois que je peux jouer). Il n'y avait pas beaucoup de spectateurs - nous avons ouvert les festivités à 10h et le plupart des enfants étaient occupés dans les jeux. Ils nous ont donné à manger après le spectacle (hot dogs, pâtisseries maison, chips, boissons gazeuses et fruits frais). Je suis restée un peu pour voir les autres spectacles. Il y avait une chanteuses appelée Summer qui nous a présenté des chansons hawaïennes, et une des organisatrices a dansé le hula avec elle. Ensuite il y avait le groupe Imua. Je ne suis pas restée très longtemps parce que je voulais faire autre chose. Finalement, je suis allée chez Walmart et Don Quijote, puis au Ala Moana, puis chez moi, alors ce n'était pas tellement intéressant.

J'avais prévu passer une soirée tranquille à la maison, mais Chizuko m'a invitée à aller voir le film Tenshin. C'était l'histoire intéressante de Tenshin et de quelques autres artistes à l'origine du regain de popularité de l'art japonais à une époque d'intense occidentalisation. Le scénario avait quelques trous et c'était un peu difficile à suivre (nous étions toutes les deux un peu mêlées), mais c'était quand même captivant.

Le dimanche, après une journée de taiko, je suis rentrée à la maison et j'ai marché dans le quartier. C'est de cette marche que proviennent la plupart des photos récentes que vous voyez à droite de mon blogue (dans mon fil Instagram).

J'ai déjà mentionné que je trouve Honolulu désorganisée. Il y a des choses que les piétons remarquent. Certaines rues ont des trottoirs qui finissent subitement dans l'aménagement paysager de quelqu'un. Certaines ont des trottoirs qui arrêtent, sautent une maison, puis reprennent à la suivante. Il y a des traverses de piétons partout quand on ne veut pas traverser, puis quand on veut se rendre de l'autre côté, il n'y en a plus. Il y a des boutons pour des passages prioritaires à toutes les grandes intersections. Mais il semble y avoir peu de corrélation entre l'existence du trottoir, la largeur de la rue (ou le nombre de voies) et l'existence d'une traverse de piétons. J'ai eu à traverser des boulevards à trois voies avec seulement des lignes blanches peintes (heureusement que les gens s'arrêtent pour les piétons ici); mais j'ai aussi dû appuyer sur le bouton et attendre mon tour dans des rues complètement désertes, même à l'heure de pointe. Bah, ça fait partie du charme ;-)

Mercredi soir, j'ai décidé d'essayer un restaurant local qui s'appelle TOWN. J'ai mangé une soupe de patates et chorizo (il faisait froid, c'était humide et il ventait très fort), du thon comme plat principal et une glace au caramel comme dessert. Pour ceux qui connaissent le Chien Fumant, c'est le même genre de restaurant. J'aime les mots écrits sur l'addition (traduction libre):
local d'abord,
biologique aussi souvent que possible,
avec Aloha toujours.
Oui, c'est ce que la nourriture devrait être.

Parlant de bouffe, aller au marché tous les samedis est formidable. C'est un immense privilège de pouvoir faire pousser de la nourriture toute l'année. Les fermiers locaux n'ont pas la certification biologique, mais ils n'utilisent des produits qu'ils n'ont pas le choix. Je les crois, parce que je trouve toujours quelque chose dans le kale que j'achète à Ho Farms (le record à ce jour est une limace, deux petites araignées et un papillon, tout dans la même botte de kale). C'est un réel plaisir de cuisiner avec des ingrédients frais et locaux. Nous avons tellement de mois de disette de ce côté au Québec. C'est probablement ce dont je vais m'ennuyer le plus à mon retour.

Alors, chaque samedi, quand je reviens du marché, je me cuisine quelque chose avec les produits frais que j'ai rapportés. Voici ce que j'ai cuisiné cette semaine pour le brunch:
- Papaye verte déchiquetée (achetée comme ça), à laquelle j'ai ajouté de la sauce soya, du vinaigre, du miel et de la sauce piquante
- Salade de jicama et de concombre avec oignons verts rouges et pousses de céleri (tout local), plus mayo, moutarde et paprika.
- Laitue cuite (elle était vieille alors je l'ai sautée dans le beurre) et porc effiloché (que j'ai fait la semaine dernière), avec deux oeufs tournés frais de Ho Farms et de la salsa fraîche du marché.
- Pamplemousse cultivé à Hawaï avec un peut de sucre et grillé au four.
- Muffin au citron et à la noix de coco que j'ai fait la veille.
- Café de Maui et lait de coco.
J'ai fait plus de nourriture parce que j'avais le temps et j'avais envie de cuisiner. Et puis j'aime avoir des restants dans le frigo pour le reste de la semaine. Maintenant il faut que je mange tout ça avant que mes colocs se plaignent que j'envahis le frigo!

Samedi, le TCP avait deux spectacles. Un était au Hale Koa, l'hôtel militaire à Waikiki, et l'autre près de Pearl City. Les deux étaient pour des fêtes d'anniversaire. J'ai joué deux pièces cette fois-ci. Ils ont fait la danse du lion et j'étais celle qui apportait la clémentine; j'ai laissé un autre membre guider le lion cette fois-ci, je le ferai la prochaine fois quand je serai un peu plus habituée. Je suis plus efficace pour gérer l'équipement et plus confiante dans les pièces. Je suis encore mauvaise dans les transitions. Ça va s'améliorer. Nous ne pratiquons jamais ça et je n'ai pas encore fait assez de spectacles. Après le dernier spectacle, ils nous ont donné à manger - de la nourriture hawaïenne typique: porc kalua, riz, lomilomi, poke, poi, et aussi un espèce de ragoût de feuilles vertes (je ne sais pas ce que c'était), un ragoût de viande avec quelque chose qui ressemblait à des patates, des nouilles et des pattes de crabe. Ensuite j'ai conduit l'econoline jusqu'à l'agence de location avec chizuko. C'était une longue journée et j'étais heureuse d'avoir de la nourriture prête à manger quand je suis finalement arrivée à la maison!

Dimanche, après le taiko, j'ai marché vers Waikiki pour regarder le coucher de soleil. Dans le coin de la marina, j'ai regardé dans l'eau et j'ai vu des poissons tropicaux. Un énorme poisson ballon est passé devant moi. Il tombait quelques gouttes et il y avait de grands rubans de pluie au-dessus de la mer. Le ciel derrière le soleil couchant était bleu-vert. La marée était haute et, en marchant sur la plage vers Diamond Head, il y avait des places où l'eau était tellement haute dans les passages qu'il fallait se synchroniser et courir entre les vagues.

C'est drôle comment vivre sans voiture change la façon dont je perçois le temps et les distances. Je suis toujours étonnée de voir quelque chose au loin, et de m'y trouver une demi-heure plus tard. Marcher semble lent mais en persistant, on couvre de grandes distances. Maintenant, quand il n'y a pas de façon pratique de revenir de Waikiki, je marche pendant une heure sans problème. Hier, j'ai marché jusqu'au Foodland, à une demi-heure d'ici. Quand même, je n'ai pas acheté de bière ou de vin parce que je ne voulais pas les transporter jusqu'à la maison, mais je ne me suis même pas demandé si j'allais prendre l'autobus. C'était une bonne petite marche tranquille après avoir été assise à l'ordinateur toute la journée.

C'est aussi bien d'être à un endroit où la plupart des gens nous regardent quand ils nous parlent. Même les chauffeurs d'autobus, les caissiers à l'épicerie et les serveurs au restaurant.  J'ai toujours l'impression qu'ils se soucient réellement de servir un autre humain. Quand je marche vers le marché, tout le monde dit bonjour quand on se croise dans la rue. Ce matin, le chauffeur d'autobus m'a remerciée d'avoir marché sur 5 mètres pour monter dans son autobus.

J'ai aussi remarqué qu'ici, les gens ont tendance à toujours s'excuser en premier. Si vous passez près de frapper quelqu'un en tournant trop vite le coin de l'allée à l'épicerie parce que vous n'avez pas bien regardé, la personne s'excuse (non non, c'est ma faute, *je* m'excuse!). Si vous accrochez quelqu'un en marchant, la personne s'excuse (non vraiment, c'est "ma" faute!). Aujourd'hui, une femme s'est excusée parce qu'elle était dans la toilette avec son fils et que ça été un peu long et que j'attendais mon tour. Ça finit par rendre tout le monde heureux. Croix dit que c'est parce que les Hawaïens n'aiment pas la confrontation et préfèrent éviter le trouble. Je préfère penser que c'est ce que les gens veulent dire quand ils parlent de l'esprit d'Aloha.

2016-03-29

Aloha Stadium, Chinatown, Downtown - Stade Aloha, quartier chinois, centre-ville

I'd been wanting to go to the Aloha Stadium Flea Market for weeks, but I go to the Farmers Market on Saturdays and we have taiko on Sundays - but this Easter Sunday, I had a whole free day!

The Aloha Stadium is not in Honolulu. I had to take two buses and it took almost 1.5h. It's not that far, but I have to cross the whole city so, with the many stops and traffic, and Sunday being a holiday on top of that, it takes a while.

The Flea Market is set up as a one-alley ring. I was wondering how far it went and... then I was back at the beginning. It goes completely around the stadium! 
Je voulais aller au marché aux puces au stade Aloha depuis des semaines, mais le samedi je vais au marché et le dimanche on a du taiko - mais le dimanche de Pâques, j'avais toute la journée libre!

Le stade Aloha n'est pas à Honolulu. J'ai dû prendre deux autobus et ça a pris près d'une heure et demie. Ce n'est pas si loin, mais il faut traverser toute la ville. Avec les nombreux arrêts et le trafic, ça finit par prendre pas mal de temps.

Le marché aux puces est installé le long d'une allée en forme d'anneau. Je me demandais jusqu'où l'allée se rendrait, et puis je me suis rendue compte que j'étais de retour au début. Elle fait complètement le tour du stade!
This turns out to be the best place to buy cheap souvenirs and trinkets. They have all the made in China/Indonesia keyrings, jewelry, t-shirts, lei, sarongs, sculptures, bowls, signs and diverse trinkets that you'll find at ABC Stores, Walmart and Don Quijote, but for just a little bit cheaper - plus sometimes they'll lower the prices a bit if it seems like you're hesitating. So that whole big ring around the Stadium may seem very long, but in fact it doesn't take much time before you learn how to spot the standard stuff that everybody else sells and walk quickly to the few that sell something different, like a couple of ukulele sellers, cool tiki lamps, handmade sculptures, local coffee and Hawaiian music CDs. Unfortunately for me, because it was Easter Sunday, many vendors started closing early, so I missed out some of them.

On my way back, I stopped in Chinatown. Stores and restaurants (most closed). It looks a lot like Chinatown in other cities I've visited before.
Le marché aux puces est le meilleur endroit pour acheter des souvenirs bon marché et autres cossins. Ils ont tous les porte-clés, bijoux, t-shirts, lei, paréos, sculptures, bols, affiches et autres bidules faits en Chine ou en Indonésie qui sont en vente dans les ABC Stores et chez Walmart et Don Quijote, mais un petit peu moins cher - et ils baissent parfois le prix quand on semble hésiter. Alors, ce grand anneau semble très long, mais on apprend vite à reconnaître les trucs standards que tout le monde vend et à se déplacer rapidement vers les quelques vendeurs qui ont des choses plus originales, comme les quelques marchands d'ukulele, des lampes tiki originales, des sculptures faites à la main, du café local ou des CD de musique hawaïenne. Malheureusement, parce que c'était le dimanche de Pâques, plusieurs marchands ont commencé à fermer tôt, alors j'en ai manqué quelques-uns.

Sur le chemin du retour, je me suis arrêtée dans le quartier chinois. Des boutiques et des restaurants (la plupart fermés). Ça ressemble beaucoup aux autres quartiers chinois que j'ai visités ailleurs.

I started walking towards Waikiki and, by accident, I found Iolani Palace and the King Kamehameha statue in front of the Judiciary History Center that's used for the Hawaii Five-0 opening sequence. I also walked in front of City Hall, a church that had obviously been celebrating Easter, and the Mission Houses Historic Site (equivalent to the Village québécois d'Antan). J'ai commencé à marcher vers Waikiki et, tout à fait par accident, j'ai trouvé le palais Iolani et la statue du roi Kamehameha devant le centre d'histoire judiciaire, qui est utilisée dans la séquence d'ouverture de l'émission Hawaï 5-0. Je suis aussi passée devant l'hôtel de ville, une église qui avait visiblement célébré Pâques et le site historique Mission Houses (l'équivalent du Village québécois d'Antan).



I had a couple of things to check out so I ended up making my way to Ala Moana. A number of stores were closed (Bloomingdale's and Nordstrom, notably). By that time, I was really hungry and tired and craving poke, so instead of walking all the way to the end of the mall to check if the Japanese restaurants were open, I went to the food court. The lady showed me the menu and I saw poke + natto. I immediately started salivating. Of course, Ala Moana being a very touristy mall, she felt the need to make sure I knew what natto was...

It was mall food, but it did its job pretty nicely, as mall food goes!
J'avais quelques trucs à acheter, alors je me suis rendue au centre Ala Moana. Plusieurs magasins étaient fermés (notamment Bloomingdales et Nordstrom). Il commençait à être tard, j'avais faim et j'étais fatiguée et j'avais vraiment envie d'un bol de poke, alors plutôt que marcher jusqu'au bout du centre commercial pour voir si les restaurants japonais étaient ouverts, je suis allée à la foire alimentaire. La dame m'a montré le menu et j'ai tout de suite vu la combinaison poke et natto. J'ai commencé à saliver. Évidemment, comme le centre Ala Moana est très touristique, la dame a cru bon de vérifier si je savais c'était quoi du natto...

C'était de la nourriture de centre d'achats, on s'entend, mais c'était tout à fait adéquat!
I did a quick side trip to Walmart, then walked to Waikiki to watch one of those legendary sunsets.J'ai fait un détour rapide par Walmart, puis je me suis rendue à la plage de Waikiki pour regarder un autre de ses couchers de soleil légendaires.





Of course, because it was a Sunday night (and a holiday on top of that), there were not many buses. I had a choice between two itineraries with a transfer (I hate those because Google is overly optimistic, so I tend to miss the second bus), or a 15 minute walk plus a 20 minute bus ride, which would have gotten me home just as late as my feet. So I walked home. In total, from Chinatown to home, it's a 7-mile walk.

After that long day, the beer tasted awesome :-)
Bien sûr, étant donné que c'était dimanche soir (et un jour férié en plus), il n'y avait pas beaucoup d'autobus. J'avais le choix entre deux trajets avec un transfert (je déteste cette option parce que Google est trop optimiste et je manque souvent le deuxième autobus), ou une marche de 15 minutes suivie d'un trajet de 20 minutes qui m'aurait ramenée à la maison à peu près à la même heure qu'à pied. Alors j'ai marché. Au total, du quartier chinois jusqu'à la maison, c'est environ 7 milles.

Après cette longue journée, la bière était exceptionnellement bonne!

2016-03-27

The Stars Are in the Wrong Place - Les étoiles sont au mauvais endroit

Every time I look up into the night sky, there is a planet staring at me. Planets are easy to spot. They're bigger and brighter than stars and they don't flicker. Back home the're never far from the horizon, but here they're way up into the sky. Jupiter, this week. And there are stars. I never get used to looking up and seeing stars.

On March 12th was the Honolulu Festival. I went mostly for the Bon dance (Japanese festival dance), but I also saw a lot of hula, a hand bell ensemble, some merchants and a beautiful display of Hawaiian quilts, Japanese warrior parading, flag throwing, some crazy Japanese lantern balancing, a taiko group I didn't know and many other acts. I decided to skip the Okinawan Eisa and cross the street to Ala Moana beach park so I could sit quietly on the beach and watch the sunset. The next day, after taiko practice, there was a parade (Eisa, hula, several mikoshi, many other participants from the previous day's shows), then RB picked me up and we discovered a cool Japanese family restaurant and finally we went to see the fireworks (a full 15 minutes set to music). Unfortunately my pictures are not very good, so you'll have to take my word for it!

Dr. Who fans, do you think this means something?
Chaque fois que je regarde le ciel la nuit, je vois une planète. Elles sont faciles à reconnaître. Elles sont plus grosses et plus brillantes que les étoiles et elles ne scintillent pas. Chez nous, elles ne sont jamais très loin de l'horizon, mais ici elles sont très hautes dans le ciel. C'était Jupiter, cette semaine. Et puis il y a des étoiles. Je ne m'habitue pas à lever les yeux et à voir des étoiles.

Le 12 mars, c'était le festival d'Honolulu. Je suis surtout pour la danse (Bon Odori), mais j'ai aussi vu beaucoup de hula, un ensemble de cloches à main, des marchands et une belle exposition de courtepointes hawaïennes, une parade de guerriers japonais, du lancer de drapeau, un numéro d'équilibre de lanternes époustouflant, un groupe de taiko que je connaissais pas, et bien d'autres choses. J'ai décidé de manquer le Eisa d'Okinawa et de traverser au parc Ala Moana pour m'assoir tranquillement sur la plage et regarder le coucher de soleil. Le jour suivant, après le taiko, il y avait une parade (Eisa, hula, plusieurs mikoshi, de nombreux autres participants du jour précédent), puis RB est venue me chercher et on a découvert un petit restaurant japonais familial pas mal cool, et finalement nous sommes allés voir les feux d'artifices (15 bonnes minutes sur de la musique). Malheureusement, mes photos ne sont pas très bonnes, alors vous allez devoir me croire sur parole!

Fans de Dr. Who, pensez-vous que ça veut dire quelque chose?

Friday I had the day off, so I had a long date with myself. I first went to the Koko Head Cafe for breakfast. The nice thing about being just one person is that you bypass the whole line of pople waiting for a table. And while sitting at the counter, you can peek at all other people's plates coming out of the kitchen as they're ready to be brought out, trying to decide what you'll eat if you come here again, and watch one of the workers crack several dozens of eggs into one big container. I had beef, pork and lemongrass fried dumplings, and after that one of the best omelets I've ever had (special of the day, with corned beef inside). When I told them to skip the bread, they graciously offered to replace it with fresh fruit (which is probably worth way more than the bread). One thing I don't like about most breakfast places is that they cook their eggs in that nasty cooking oil mix (often soybean and/or cotton oil). I can taste it and it's gross. Even the usually good places do it (I'm not talking McD here, I'm talking breakfast chains or hotel restaurants). This place didn't, and the eggs were light and fluffy and just on the verge of being runny inside, which is how they're perfect. Amazing food and great ambiance.Vendredi, j'avais congé alors j'ai pris un long rendez-vous avec moi-même. J'ai commencé par aller au Koko Head Cafe pour déjeuner. Ce qui est bien quand on va au resto tout seul, c'est qu'on passe devant tous les gens qui font la file pour avoir une table. Et assis au comptoir, on peut jeter un coup d’œil aux assiettes de toutes les autres personnes quand elles sortent de la cuisine et essayer de choisir ce qu'on mangera la prochaine fois si jamais on revient à ce resto, en plus d'observer un des employés casser plusieurs douzaines d’œufs dans un grand bac. J'ai mangé des dim sum frits au bœuf et porc et citronnelle, puis l'une des meilleures omelettes de ma vie (le spécial du jour, avec du "corned beef" à l'intérieur. Quand je leur ai dit que je ne voulais pas de pain, ils m'ont gentiment demandé si je voulais remplacer par des fruits (ça leur coûte sûrement pas mal plus cher que le pain). Une chose que je déteste de la plupart des restaurants à déjeuner, c'est qu'ils font cuire les œufs dans un mélange d'huile à cuisson (souvent de l'huile de soya et/ou de coton). Je la goût et je trouve trouve toujours ça dégoûtant. Même les restaurants pas mal le font (je ne parle pas de McDonald, mais des chaînes de restos à déjeuner ou des restaurants d'hôtels). Au Koko Head Cafe, ils ne font pas ça, les œufs étaient légers et moelleux et juste à peine coulants, à la perfection. De la nourriture exceptionnelle et une ambiance très agréable.






Then I took my time and walked to Waikiki, taking detours into a few shops along the way, including one filled to the gills with discounted (and some vintage) Hawaiian shirts.

I made my way to the Veranda at Moana Surfrider Hotel for the afternoon English tea service. This is in my opinion the nicest hotel in Waikiki. It opened 1901 and keeps the style of the time. The decor is simple, mostly high ceilings, wide corridors, darker wood and white walls, many places with chairs outside where one can sit down, and this amazing patio right by the sea surrounding a gigantic tree. I always take the time to walk in when I'm in the area: I like the place. So, the tea service starts with the server bringing you samples of their six signature teas to choose from. I picked one that was more similar to Earl Grey, though it apparently had passion fruit in it. Then the food arrived, one tray of tiny finger sandwiches, one of blueberry scones with cream and lemon curd, and one of patisseries and desserts, all of course served on a typical three tiered serving tree. And it all finished with a sorbet. I was on one of the furthest tables on the patio, facing towards the sea. It was raining that morning and the waves were decent for beginner surfers and bodyboarders, so there were a lot of people in the water. I took my time. They refilled my teapot with hot water. The service was extremely unobtrusive but very attentionate (they took away empty plates very quickly and took the tree away as soon as I got to the harder to reach top tier). It was beautiful and serene. I had fun watching the table of tourists who had apparently no idea what a full tea service was, and hear how delighted they were when the trays arrived. I had fun watching the English couple at the other table to see how they'd handle the scones (he bit into his whole, she cut hers in half but didn't put it back like a sandwich, but ate each half separately). I had judged the rolled cake too soft to eat with my hands so I ate it with a spoon. The English man used his fingers. The Japanese lady a bit further studied hers very carefully before deciding where to make the cuts with her knife and fork so she could eat it in the daintiest way possible. In total, I spent a full two hours there (and ate more dessert in one sitting than I eat in a month normally - I almost couldn't eat anything for the following 24 hours - but it was all worth it). It was a very nice afternoon!
Ensuite j'ai pris mon temps et j'ai marché jusqu'à Waikiki en faisant des détours dans quelques boutiques en chemin, y compris une remplie à ras bord de chemises hawaïennes à rabais (et quelques vintage).

Je suis allée au Veranda à l'hôtel Moana Surfrider pour le service du thé à l'anglaise en après-midi. À mon avis, c'est le plus bel hôtel de Waikiki. Il ouvert en 1901 et a conservé le style de l'époque. Le décor est simple, des hauts plafonds, des corridors larges, du bois plutôt foncé et des murs blancs, beaucoup de chaises pour prendre le frais sur les nombreux balcons, et une magnifique cour intérieur sur le bord de la mer sous un immense arbre. Je prends toujours le temps de passer par l'hôtel quand je suis dans le coin, j'aime la place. Alors, le service du thé commence par le serveur qui vient présenter un coffret des six thés de la maison pour qu'on choisisse celui qu'on veut boire aujourd'hui. J'ai choisi celui qui ressemblait le plus à un Earl Grey, sauf qu'apparemment il contenait du fruit de la passion. La nourriture est arrivée, un plateau de sandwiches miniatures, un plateau de scones aux bleuets avec de la crème et de la crème de citron, et un dernier plateau de pâtisseries et de desserts, le tout, bien sûr, servi sur un arbre à trois niveaux typique. Le tout a fini par un sorbet. J'étais assise à l'une des tables tout au bout du patio, faisant face à la mer. Il pleuvait un peu ce jour-là et les vagues étaient correctes pour les surfeurs débutants et le body board, alors il y avait pas mal de gens à l'eau. J'ai pris mon temps. Ils sont venus remplir ma théière d'eau chaude une autre fois. Le service était très discret mais très attentionné (ils sont venus chercher les plats vides très vite et m'on débarrassée de l'arbre dès que j'ai voulu me servir dans le niveau supérieur un peu difficile d'accès). C'était très beau et serein. Je me suis amusée à observer la table de touristes qui ne semblaient pas savoir ce qu'était le service de thé et à écouter leurs exclamations ravies quand la nourriture est arrivée. J'ai observé le couple anglais à la table voisine pour voir comment ils allaient manger leurs scones (lui a mordu dans le sien tout entier, elle l'a coupé en deux, mais ne l'a pas rassemblé comme un sandwich mais a plutôt mangé les moitiés séparément). J'avais jugé le gâteau roulé trop mou pour prendre avec les doigts, alors je l'ai mangé à la cuillère. Le monsieur anglais l'a mangé avec ses doigts. La dame japonaise un peu plus loin a étudié la chose très attentivement avant de décider où couper avec son couteau et sa fourchette pour manger le tout de la manière la plus élégante possible. Au total, j'y ai passé deux heures complètes (et j'ai mangé plus de desserts d'un coup que ce que je mange habituellement dans un mois complet - je n'ai presque rien pu manger dans les 24 heures suivantes, mais ça a valu la peine). C'était un très bel après-midi! 







It's funny how here when servers bring you the bill they'll always say "Take your time". It's funny too when you ring the wrong bus stop, so you hop forward to the driver to warn him, he sometimes insists on dropping you as close as possible to your destination, even if there's no stop there. (They're not all like that - like everywhere, some are happier with their carreer than others - but it's happened twice already!)

For years I've been promising myself that I'd bring back a ukulele next time I went to Hawaii. Yesterday I dropped by Puapua at the Sheraton. The employee asked me if I needed help and I said "Yes, if you have time". He said that he did, but when I told him I wanted a beginner's instrument he half-dismissively pointed me to the beginner's kit and went back to his other customer, so I walked out of the store. It will be for another day. I'm planning a trip to the North Shore where there is apparently a very good music store :-)

In the bad luck department, I lost my bus pass last week. Thankfully not too far from the end of the month. Still frustrating to have to put in $2.50 every time I want to take the bus (there are no tickets, you need to put actual money in the machine). I will find a safer place for my April pass!

Last Wednesday I walked to Waikiki to watch the sunset again. There was a band of clouds just above the horizon and the sun disappeared behind it completely. The sky was a strange color, some people say because of the vog (volcanic smog from the Big Island), but I read about some brush fires in the western part of the island so that was probably the reason. After being hidden for about a minute, the sun started dripping from the bottom of the clouds like a big ball of red-hot molten metal dripping into the sea. How lucky am I to be able to see this.

On my walks sometimes I see some things like this:
C'est drôle comment ici, lorsque le serveur apporte l'addition, il dit toujours "Prenez votre temps". C'est drôle aussi, quand on sonne le mauvais arrêt d'autobus et qu'on se dépêche de se rendre avertir le chauffeur, parfois il insiste pour nous déposer le plus près possible de notre destination, même s'il n'y a pas d'arrêt à cet endroit. (Ils ne sont pas tous comme ça - comme partout ailleurs certains sont plus heureux de leur choix de carrière que d'autres, mais ça fait deux fois que ça m'arrive!)

Depuis des années, je me promettais que j'allais rapporter un ukulele la prochaine fois que j'irais à Hawaï. Hier je suis passée chez Puapua au Sheraton. L'employé m'a demandé si j'avais besoin d'aide et j'ai répondu "Oui, si vous avez le temps". Il a dit que oui, mais quand je lui ai expliqué que je voulais un instrument pour débutant, il m'a pointé l'ensemble de débutant avec bien peu d'enthousiasme et est retourné servir son autre client, alors je ne suis pas restée. Ça sera pour une autre fois. Je prévois me rendre du côté Nord de l'île où, paraît-il, il y a un super magasin de musique :-)

Dans le registre de la malchance, j'ai perdu ma passe d'autobus la semaine dernière. Heureusement, on n'est pas trop loin de la fin du mois. C'est quand même frustrant de devoir mettre 2,50$ chaque fois pour prendre l'autobus (il n'y a pas de billets, il faut mettre de l'argent dans la machine). Je vais trouver une meilleure place pour ma passe d'avril!

Mercredi dernier, j'ai marché jusqu'à Waikiki pour voir le coucher de soleil encore une fois. Il y avait une bande de nuages juste au-dessus de l'horizon et le soleil est complètement disparu derrière. Le ciel était d'une couleur étrange, certains disent que c'est à cause du vog (le smog causé par le volcan sur la grande île), mais j'ai lu qu'il y avait des feux de broussailles dans la partie ouest de l'île alors c'est sûrement ça. Après être resté caché pendant une minute, le soleil a commencé à couler en bas des nuages comme une grosse goutte de métal chauffé à rouge, jusque dans la mer. Je suis vraiment chanceuse de pouvoir voir ça.

Quand je prends des marches, des fois je vois des choses comme ça:






And sunsets like this:Et des couchers de soleil comme ça: 







A couple of weeks ago, I decided to go check out Manoa Valley. I hiked all the way from Kaimuki to the valley, to the trail, to the Falls (which are more of a trickle right now) where I ate my lunch, and back to the University where I watched a Japanese music show, for a good 10 mile walk total. I love discovering those mountains, they are amazingly beautiful. Also, Oahu, so far, has some of the most amazingly beautiful cemetaries I've ever seen.Il y a quelques semaines, j'ai décidé d'explorer Manoa Valley. J'ai marché de Kaimuki jusqu'à la vallée, et jusqu'au sentier, puis jusqu'aux chutes (qui sont juste un petit filet d'eau en ce moment) où j'ai mangé mon lunch, puis de retour à l'Université où j'ai assisté à un spectacle de musique japonaise, pour un total d'une bonne dizaine de milles pour ma journée. J'adore découvrir ces montages, elles sont magnifiques. Aussi, Oahu, jusqu'à maintenant, a certains des plus beaux cimetières qu'il m'a été donné de voir.



Unfortunately, this being Oahu, it is very difficult to take pictures where there are no cars, recycling bins or especially electric cables. Still, it is a very beautiful valley and the hike is fun! (And a beautiful place for wedding pictures, if maybe a little inconvenient to get to - see picture below!)Malheureusement, Oahu étant ce qu'elle est, c'est très difficile de prendre des photos où on ne voit pas de voitures, de bacs de recyclage ou surtout, de fils électriques. C'est quand même un très belle vallée, et la randonnée est amusante. (Et c'est un bel endroit pour des photos de mariage, même si c'est un peu difficile d'accès - voir les photos plus bas!)







I talked before about how sometimes I find Honolulu disorganized, and how sometimes you have to know where things are in order to find them. Here's a beautiful example of ordinary houses colliding with huge buildings. Also, while most bust stops have at least a bench to sit on, and many have a covered rooftop, some are just a sign stuck to a post. If you're not sure where it is and coming the other way, it's really hard to find! (It's a good thing I have data on my cell phone.)J'ai déjà mentionné que je trouve Honolulu désorganisée et que, parfois, il faut savoir où sont les choses pour pouvoir les trouver. Voici un bel exemple de maisons ordinaires collées sur des grands édifices. Aussi, bien que la plupart des arrêts d'autobus aient un banc pour se reposer et souvent même un toit, certains sont une simple affiche sur un poteau. Si vous n'êtes pas trop certain de son emplacement que vous venez de l'autre direction, c'est difficile à trouver! (Heureusement que j'ai des données sur mon cellulaire.)


Along the same lines of thought, for those who've never visited warmer countries, it's totally normal to have both your laundry room and your water heater outside. Dans le même ordre d'idées, pour ceux d'entre vous qui n'ont jamais visité les pays chauds, c'est tout à fait normal que la salle de lavage et le chauffe-eau soient dehors.
This weekend the TCP was helping with the Cherry Blossom Festival. It's both an ethnic festival and a pageant for young women of Japanese ancestry. They learn about typical pageant skills (poise, public speaking, etc.) but also a lot about the Japanese culture (calligraphy, dance, etc.). For the opening of the main event, which was tonight, they learn and perform a taiko piece, and then the TCP performed a piece as well. We played in skirts! That was fun :-)

In completely unrelated news, I changed the battery in my Nexus 4, all by myself, with the help of a kit I ordered online. While the new battery doesn't last all that much longer than the previous one, it charges at least three times faster (I can actually charge it with my backup battery now) and can now discharge at a completely normal rate even below 30% (I guess it does mean it lasts longer!). For $25, I'm pretty happy with the result.

I went to the market at Kapiolani Community College again this morning. Some of the vendors know me now and will happily say "See you next week!" when I leave. I particularly enjoy chatting with the people at Ho Farms (who make the best pickes in the world) and always visit them first. This morning I was too late to get fresh eggs from their backyard chickens, unfortunately. As I was walking to the market, I realized how short I feel the trip is now. It means it's becoming routine. Up to now, every moment I was walking the streets of Honolulu was a new moment, a discovery. Now I've walked that path often enough that it's not new anymore. I guess it's the same with everything we do in life, and the very same reason why time seems to fly so fast when we get older.

Some things remain as adorable as they were the first day.
Cette fin de semaine, le TCP aidait avec le Cherry Blossom Festival. C'est un festival ethnique et un concours pour les jeunes femmes d'origine japonaise. Elles apprennent les habiletés enseignées dans ce genre de concours (maintien, art oratoire, etc.), mais aussi la culture japonaise (calligraphie, danse, etc.). Pour l'ouverture de la soirée principale, qui était ce soir, elles ont appris et joué une pièce de taiko, puis le TCP a aussi joué une pièce. Nous avons joué en jupe. C'était bien :-)

Changement de sujet radical, j'ai changé la pile de mon Nexus 4, moi-même, à l'aide d'un kit acheté en ligne. La nouvelle pile ne dure pas tellement plus longtemps que l'ancienne, mais elle se charge au moins trois fois plus vite (je peux réellement la charger avec ma pile d'appoint, maintenant) et elle se décharge à une vitesse tout à fait normale en deçà des 30% (alors j'imagine qu'en réalité elle dure vraiment plus longtemps). Pour 25$, je suis contente du résultat.

Je suis allée au marché au Kapiolani Community College encore ce matin. Certains des marchands me connaissent maintenant et me disent joyeusement "À la semaine prochaine!" quand je pars. J'aime surtout jaser avec les gens de Ho Farms (qui font les meilleurs cornichons au monde) et je les visite toujours en premier. Ce matin je suis arrivée trop tard pour les œufs de leurs poules d'arrière-cour, malheureusement. Alors que je me rendais au marché, j'ai réalisé que le trajet semble maintenant très court. Ça veut dire que ça rentre dans la routine. Jusqu'à maintenant, chaque moment passé dans les rues d'Honolulu était un nouveau moment, une découverte. Maintenant j'ai parcouru ce trajet assez souvent qu'il n'est plus nouveau. J'imagine que c'est la même chose pour tout ce qu'on fait, et la raison pour laquelle le temps semble passer plus vite quand on vieillit.

Certaines choses restent aussi adorables qu'au premier jour.

Tomorrow is Easter, so there are no taiko classes. There is no practice because TCP has a show, but I'm not playing in that one, so I get the full day off. I'm planning a trip to the Aloha Stadium for the Swap and Meet and Flea Market. That should be fun :-)

No, the days are never boring :-)

Oh, and before I go... someone filmed the concert last week!
Demain, c'est Pâques et il n'y a pas de cours de taiko. Il n'y a pas de pratique parce que le TCP a un spectacle, mais vu que je ne joue pas dans celui-là, j'ai une journée de congé complète. Je prévois me rendre au stade Aloha pour le marché aux puces. Ça devrait être amusant :-) 

Non, les journées ne sont jamais ennuyantes :-)

Oh, et avant que je parte... quelqu'un a filmé le spectacle de la semaine dernière!