2016-03-10

The Eddie

Eddie Aikau was a lifeguard and surfer. He won many prestigious surfing competitions. He was a lifeguard at Waimea Bay, where he was famous for saving people in dangerous conditions, when nobody else dared to risk their life. In the 1980s, he had become some kind of a legend and the phrase "Eddie Would Go" started spreading (bumper stickers and T-shirts).

He was lost at sea during a recreation of a Polynesian migration route in 1978.

A big wave surfing competition was created in his honor in 1985. It only happens when the waves reach 20 feet (wich means the wave face is over 30 feet), and the swell lasts for at least 8 hours of daylight, and the winds are not contrary. The waiting period is from December to the end of February. It's an invitation-only event of 28 of the world's best big wave riders. The event has only been held 9 times since, and it had been 6 years since the last time it had been held.

At the beginning of February, they announced they were going to hold the competition. But the forecast was overly optimistic and waves didn't show up that day. My housemate came home very disappointed. But for me it was a second chance, and I told myself, if they announce it again, I won't miss it!

So when they announced that the waves would be good on February 25th, I immediately asked if RB was going to go to the event again and if he could bring me with him.

We left the house at 4:30am. When we arrived in Waimea, after travelling for one hour, there were already a LOT of people there and finding parking was hard. Then we had to walk for a while. It was immediately obvious that the waves were BIG. From above Waimea Beach, the sea was all white with froth.

We were on Waimea beach around 5:45am. A lot of people slept on site and the beach was already crowded. We managed to squeeze a beach towel between two other groups and waited.
Eddie Aikau était un sauveteur et surfeur. Il a gagné plusieurs compétitions de surf prestigieuses. Il était sauveteur à Waimea Bay, où il est devenu célèbre parce qu'il sauvait des gens dans des situations dangereuses, alors que personne d'autre ne voulait risquer sa vie pour le faire. Dans les années 1980, il était devenu une sorte de légende et la phrase "Eddie Would Go" (Eddy irait) a commencé à se répandre (sous forme d'autocollants sur les voitures et de T-shirts).

Il a été perdu en mer pendant la récréation d'un chemin migratoire polynésien en 1978.

Une compétition de surf sur grosses vagues a été créée en son honneur en 1985. Elle n'a lieu que lorsque les vagues atteignent 20 pieds (ce qui signifie que le devant de la vague atteint plus de 30 pieds), et que les conditions perdurent pendant au moins 8 heures pendant le jour, et que les vents ne sont pas trop défavorables. La période d'attente est entre décembre et la fin février. C'est une compétition sur invitation seulement, qui regroupe 28 des meilleurs surfeurs de grosses vagues au monde. L'événement a eu lieu seulement 9 fois, et ça faisait 6 ans depuis la dernière fois.

Au début de février, ils ont annoncé que la compétition aurait lieu. Mais les prévisions étaient trop optimistes et les vagues n'étaient pas au rendez-vous ce jour-là. Mon coloc est arrivé à la maison très déçu. Mais pour moi, c'était une deuxième chance. Je me suis dit que s'ils l'annonçaient de nouveau, je ne le manquerais pas!

Alors quand ils ont annoncé que les vagues seraient belles le 25 février, j'ai immédiatement demandé à RB s'il pensait y retourner et s'il pouvait m'emmener.

Nous avons quitté la maison à 4h30. Quand nous sommes arrivés à Waimea, après avoir voyagé pendant une heure, il y avait déjà BEAUCOUP de gens et trouver du stationnement a été un peu difficile. Ensuite nous avons dû marcher un bout de temps. C'était vraiment évident que les vagues étaient GROSSES. D'au-dessus de Waimea Beach, la mer était blanche d'écume.

Nous sommes arrivés à Waimea Beach vers 5h45. Beaucoup de gens ont dormi sur place et la plage était déjà très occupée. Nous avons réussi à placer une serviette de plage entre deux autres groupes et nous avons attendu.

The announcement was supposed to be made at 6am. The hour came and went, at some point there was a Hawaiian musician to entertain us. The waves were obviously there. We waited.L'annonce était supposée être faite à 6h. L'heure est arrivée, toujours rien. À un moment, nous avons eu un musicien hawaïen pour faire passer le temps. Nous avons attendu.


And took some pictures to pass the time.Et nous avons pris quelques photos pour passer le temps.



Around 7:30am, they finally started talking on the mike. After the usual greetings, thanking us for being there and always supporting the event, and a bit of history, they started mentioning safety first. So we thought, uh huh, they were afraid the waves were going to be too big, now they're going to cancel because it's too dangerous.... and then they said that the Eddie was on!

People who are fimiliar with surfing or with the sea will know that big waves always come in sets, and then the sea goes quiet for a while. The Eddie is made of two rounds, each composed of four one-hour long heats. In each heat, they're hoping that there will be 4 to 6 sets of big waves that the participants can catch. They're allowed to catch 4 waves per heat. It seems very few, but most of them didn't make it to that number.

The emphasis is always on safety first. The judges evaluate how controlled the whole approach was, how the wave was taken and if the surfer was able to plan his exit as well. There is of course more points for bigger waves. That day, they say they were between 30 and 50 feet high.
Vers 7h30, ils ont finalement commencé à parler au micro. Après les mots de bienvenue habituels nous remerciant de toujours être là pour soutenir l'événement, et un bref historique, ils ont commencé à parler de sécurité avant tout. Alors, nous avons pensé, oh oh, ils avaient peur que les vagues soient trop grosses, maintenant ils vont annuler parce que c'est trop dangereux... puis ont annoncé que The Eddie aurait lieu!

Ceux qui connaissent le surf ou la mer sauront que les grosses vagues arrivent toujours en groupe, puis la mer devient tranquille. The Eddie est composé de deux rondes, chacune comportant quatre groupes. Chaque groupe dispose d'une heure pour attraper un maximum de quatre vagues. Dans cette heure, on espère de 4 à 6 groupes de grosses vagues que les participants pourront surfer. Quatre vagues semble peu, mais la plupart des participants n'ont même pas atteint ce chiffre.

L'accent est toujours mis d'abord sur la sécurité. Les juges évaluent à quel point l'approche est contrôlée, comment la vague est attaquée et si le surfeur a pu aussi planifier sa sortie. Il y a bien sûr davantage de points accordés pour les plus grosses vagues. Ce jour-là, il paraît que les vagues ont atteint entre 30 et 50 pieds de hauteur.


Waimea Bay
On a normal day - Une journée normale
Waimea Bay 
During The Eddie - Pendant The Eddie
Because we were on the beach, barely above sea level (a few people got wet in the morning, even behind the security tape, the waves were just that big!), we couldn't really see the waves coming. But we'd know there was a big set on its way because the horizon became all bumpy. Then at some point we could see the wall of water coming towards us. More than once we gathered our backpacks and things in case the wave was big enough to reach us.

Étant donné que nous étions sur la plage, presque au niveau de la mer (quelques personnes se sont fait mouiller le matin, même derrière le cordon de sécurité, tellement les vagues étaient grosses!), nous ne pouvions pas vraiment voir venir les vagues. Mais on savait qu'un groupe de grosses vagues s'en venait parce que l'horizon devenait tout raboteux. Et puis, finalement, on pouvait voir le mur d'eau s'avancer vers nous. Plus d'une fois, nous avons ramassé nos sacs à dos et nos affaires au cas où la vague serait assez grosse pour nous atteindre.
video

The surfers don't ride the wave closest to the beach, it's not stable enough. They ride the one behind, and that's really far away (I heard up to a mile, but I seriously doubt it was that far). Because we were so low, we had to spot where the specks (contestants) were on the water when they were on a crest, then keep our eye on that spot and watch for the moment when a good wave would intersect it. When one of the surfers went, we saw the trail more than we saw the surfer. I missed about half of what happened, because it was just so far away and so small. Binoculars didn't really help.

Do you see them? 
Les surfers ne surfent pas sur la vague la plus près de la plage, elle n'est pas assez stable. Ils surfent sur celle juste derrière, et c'est vraiment loin (j'ai entendu jusqu'à un mille, mais je doute vraiment que ça ait été aussi loin que ça). Parce qu'on était si bas, il fallait chercher les petits points (les participants) sur l'eau lorsqu'ils étaient sur une crête, puis attendre le moment où une bonne vague croiserait ce point. Lorsqu'un des surfeurs s'élançait, on voyait davantage sa traînée que son corps. J'ai manqué une bonne moitié de ce qui est arrivé parce que c'était très loin et tout petit. Les jumelles n'aident pas vraiment.

Vous les voyez?


By 1pm, the sea had quieted down quite a bit, we were exhausted and the sun had cooked us pretty well, so we decided to leave even if there were still three hours left to the competition. We somehow managed not to get stuck in traffic too long.À 13h, la mer s'était calmée, nous étions épuisés et le soleil nous avait bien cuits, alors nous avons décidé de partir même s'il restait trois heures à la compétition. Nous avons réussi à ne pas rester coincés dans le trafic pendant trop longtemps.




We missed the winning round, that's a shame.  But it was probably the most exciting day I had on Hawaii so far!

Check out the photos on the Quicksilver website, or the following video!

Nous avons manqué la ronde gagnante, c'est dommage. Mais ça a probablement été le jour le plus excitant que j'ai eu à Hawaï jusqu'à maintenant!

Allez voir les photos sur le site web de Quicksilver ou regardez le vidéo suivant!

No comments:

Post a Comment